Vous êtes ici : Accueil >
  • La grotte préhistorique > 
  • Histoire
titre_article

Histoire

Le chevalLa Grotte préhistorique appelée Grotte aux chevaux par Norbert Casteret, souvent méconnue, recèle pourtant de très nombreux témoignages dont certains occupent une place importante dans l’art et la culture de la Préhistoire notamment la magnifique peinture polychrome d’un cheval.

C’est un site classé Monument Historique qui est protégé et ne se visite pas. Aujourd’hui encore, des préhistoriens continuent leurs recherches dans ce lieu énigmatique et si riche.

L’accès est déjà délicat, l’entrée de la grotte, protégée par une double grille, se situe au fond d’un large éboulis au pied d’une imposante falaise. Souvent un brouillard de convection masque l’entrée rendant encore plus mystérieux cet endroit. Accidentée, hostile par endroits et accueillante à d’autres, elle recèle de très nombreux vestiges et témoignages préhistoriques de grande qualité.

Classée Monument Historique en 1934, elle sera définitivement fermée au public en 1955, suite à des dégradations commises sur des gravures. On n’y pénètre aujourd’hui que sur autorisation spéciale et exceptionnelle.

La découverte

Norbert CasteretDepuis 1900, les trois grottes de Labastide sont visitées par les curistes, les touristes et les voyageurs. Armand Viré, grand spéléologue, la visite déjà en 1897, sans rien apercevoir. Mais c’est dès le printemps 1931 que Norbert Casteret repère les premières gravures lors d’une visite de la grotte. Au cours de cette même année, il découvre huit des treize ensembles pariétaux aujourd’hui connus et quatre aires de séjour. C’est seulement un an plus tard qu’il signala sa découverte aux préhistoriens et la fît connaître au grand public. La date de découverte officielle de la grotte des chevaux est donc 1932, puis, très vite, elle fut classée monument historique en 1934.

Vidéo : La découverte de la grotte

Norbert Casteret passa beaucoup de temps à Labastide. Dans son livre « Ma vie souterraine », il raconte dans l’extrait « La Grotte du Lion » la découverte de lcette grotte. Etonnamment, il lui faudra pénétrer plusieurs fois dans la cavité avant de découvrir l’exceptionnelle peinture du cheval polychrome. Quelques extraits choisis :

Lion« Je frôle donc la roche avec cette courte flamme vacillante et fumeuse, à un endroit où le plafond bas m’oblige à m’accroupir. Et voilà que je reçois soudain ce choc spécial déjà ressenti ailleurs et difficile à décrire car c’est, je crois, quelque chose d’indescriptible. J’ai, comme en une illumination intérieure, vu un trait gravé, puis plusieurs, puis un ensemble et, stupéfait, souffle coupé, je contemple, admirablement rendue, une tête de lion ! Grandeur naturelle et traité en profil absolu, ce chef-d’œuvre magdalénien restitue, avec un art consommé et une habileté stupéfiante, un lion des cavernes rugissant. Gueule ouverte, canines menaçantes sur le froncement du mufle et des babines retroussées, ce fauve rugit au fond de la grotte de Labastide. Il y rugit depuis vingt mille ans, depuis le jour entre les jours où, à la lueur de sa lampe à graisse — fumeuse comme mon lumignon — un chasseur primitif est venu s’agenouiller à l’endroit où je suis moi-même agenouillé. C’est là qu’il a imprimé ses genoux dans la glaise, et c’est là que je le rejoins par ma présence et par la pérennité de l’esprit qui le relaie et le perpétue.. ».

Ecoutez le récit original de la découverte par Norbert Casteret :

Vidéo : N. Casteret raconte la découverte du lion rugissant

Voir la page de Norbert Casteret

Plusieurs chercheurs se sont succédés parmi lesquels Jacques Bégouën et Jacques Omnes qui entreprit le relevé exhaustif des œuvres pariétales et réalisa une monographie sur la grotte. La famille Simonnet : Georges, Louise et Robert ont entrepris depuis 1945, un important travail et ont réalisé des découvertes exceptionnelles. Aujourd’hui encore Robert Simonnet, aidé de Jean et Elisabeth Barragué ensemble continuent les recherches.

Actualités
    WP_20151023_011
    04.04.2017
    Vacances de Pâques

    Pendant les vacances de Pâques, une visite animée vous est proposée les après-midi du mercredi au dimanche (fermé lundi et mardi). Ouverture du parc à partir de 14h30.

    Pour plus de renseignements, merci de contacter le Gouffre d’Esparros au 05.62.39.11.80.

     

     

     

    Pass Intersites Baronnies
    03.02.2014
    Le Pass Intersites Baronnies

    Lors de votre visite demandez le Pass Baronnies. Il vous  propose la visite des sites des Baronnies à tarif réduit à partir du deuxième site visité. Si vous êtes déjà en sa possession n’hésitez pas à l’utiliser.